La Forme de l’eau de Guillermo del Toro et Daniel Kraus

La forme de l'eau de Guillermo Del Toro et Daniel Krauss

La forme de l'eau de Guillermo Del Toro et Daniel Krauss

 // Guillermo del Toro & Daniel Krauss // Bragelonne & Audible // Fantastique // 414 pages // 

Nous sommes en 1963, et Elisa Esposito survit tant bien que mal. Née muette, abandonnée par sa famille, elle travaille de nuit comme femme de ménage au Centre Occam de recherche aérospatiale.

Un soir, elle surprend quelque chose qu’elle n’était pas censée voir : un homme amphibie prisonnier d’une cuve, qui doit être étudié par les scientifiques pour faire avancer la course à l’espace de la Guerre Froide. La créature est terrifiante, mais aussi magnifique – elle fascine Elisa. Utilisant la langue des signes, celle-ci établit une communication. Bientôt, la créature devient sa seule raison de vivre.

Hello, hello ! On se retrouve par ici pour une nouvelle petite chronique d’un livre que j’ai écouté, oui, oui écouté dernièrement. Grâce à Audible il m’a était possible de sortir ce livre de ma pal 🙂 La Forme de l’eau de Guillermo del Toro et Daniel Krauss m’a tapé dans l’oeil à sa sortie, aimant énormément le travail cinématographique de Guillermo del Toro, je ne me suis pas posée beaucoup de questions au moment de craquer pour ce livre. J’étais très curieuse de découvrir cette histoire, d’autant plus lorsque j’ai vu les avis très positifs autour du film également !

La forme de l’eau va te plonger en 1963 à Baltimore, dans la vie d’Eliza, une jeune femme de ménage muette, qui travaille dans un centre de recherches, Occam. Eliza a une vie banale, répétitive, avec quelques personnes de confiance autour d’elle, notamment son amie Zelda et son voisin Gilles. Un soir, en nettoyant le laboratoire F1, elle va découvrir dans l’un des bassins, une créature, une créature de l’eau qui va vite communiquer avec elle. De fort sentiments vont donc se créer entre Eliza et l’atout, ce dieu de la rivière, au point où Eliza ne va pas hésiter à outrepasser le règlement pour libérer celui qu’elle aime.

La Forme de l’eau : un oeuvre puissante

Bon, bon, je pense que dans un premier temps il serait bien de te parler de mon expérience audio. J’ai l’habitude d’écouter des livres audio régulièrement, en général 1 à 2 par mois selon le type de livre. Quand j’ai eu l’opportunité d’écouter celui-ci j’ai été plus qu’heureuse car je voulais vraiment découvrir Guillermo del Toro dans un autre registre. Je dois t’avouer avoir un peu de mal au début avec la narratrice, je l’ai trouvé froide, sans émotions… même mon monsieur, qui n’y connaît rien, m’a fait la réflexion une fois lorsqu’il l’a entendu pendant que je cuisinais… Peut-être ai-je pris l’habitude avec d’autres narrateurs sans m’en rendre compte… Toutefois, je n’ai pas lâché l’affaire  et j’ai bien fait !

Bien que j’ai eu un peu de mal au départ, j’ai continué mon écoute car je voulais savoir également si tous les bons avis sur le film étaient fondés. D’habitude je ne suis pas très fan des univers qui se déroulent dans le passé, ou dans une autre époque, mais cette fois-ci je n’ai pas ressenti ce changement trop brutal d’une époque à une autre. À travers l’histoire, à travers les mots et les situations, j’ai vraiment retrouvé l’univers caractéristique de Guillermo del Toro, un univers que j’aime énormément, à la frontière entre le beau et l’horrifique, un subtil mélange de fantastique, très particulier. C’est un univers bien à lui qu’ils ont su très bien le retranscrire avec les mots dans ce roman.

Incapable de percevoir Ta forme, je Te trouve tout autour de moi. Ta présence emplit mes yeux de Ton Amour, Elle rend humble mon coeur, Car Tu es parTout.

Au-delà de tout ça, tu vas te plonger dans le quotidien d’Eliza facilement et découvrir avec elle la naissance de certains sentiments. J’ai vraiment apprécié ce personnage qui est prêt à tout par amour et pour le bien de la personne qu’elle aime. De même que ses meilleurs amis qui vont l’aider au fil de son histoire avec l’atout. La fin de ce livre est très puissante et très bien construite, les différents narrateurs et leurs rôles sont parfaitement mis en place pour te donner envie de dévorer le livre et découvrir enfin le final tant attendu, un peu comme les dernières scènes d’un film.

Des tonnes d’eau qui l’entouraient de toutes parts ; pourtant, elle ne se noyait pas. En fait, elle respirait mieux qu’elle ne le fait dans sa vie éveillée, dans des pièces pleines de courants d’air, dans la bouffe bon marché et l’électricité crachotante.

A côté de la beauté des personnages et des divers messages d’espoir que souhaitent faire passer les auteurs. La part sombre de ce livre est très bien représentée par le général. Tu vas suivre et découvrir sa descente aux enfers, la noirceur extrême qui l’habite, sa folie et je dois t’avouer que j’ai eu parfois des frissons pendant mon écoute. J’ai d’ailleurs trouvé que la narratrice était plus à sa “place” lors des chapitres avec Strikeland… Des passages très sombres et tourmentés, écrits à merveilles et qui te mettent dans la tête de cet homme qui n’est plus lui même depuis la capture de l’atout.

Malgré un début qui n’était pas gagné, je me suis laissé séduite et j’ai énormément apprécié le reste de ma lecture et de mon écoute de ce livre. Une histoire belle et singulière tout en nuances à lire, écouter et à découvrir avec le film. 

4 avis sur “La Forme de l’eau de Guillermo del Toro et Daniel Kraus

  1. Il est dans ma Wish-list depuis que je l’ai vu sur les réseaux sociaux, car le résumé et la couverture m’attiraient particulièrement. Et je dois dire que ta chronique me donne aussi envie de le découvrir 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :