Phobos tome 4 de Victor Dixen

Phobos tome 4 de Victor Dixen


Phobos tome 4 de Victor Dixen

 // Victor Dixen // Collection R // Dystopie // 650 pages // 

Ils sont les derniers survivants du programme Genesis. Après avoir traversé un désert de solitude, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité.
Elle peine à reprendre son souffle. 
Obsédée par des questions sans réponse, Léonor refuse les honneurs et les caméras. Le danger planant sur la planète bleue est-il vaincu pour toujours ? Les secrets hantant la planète rouge sont-ils enfouis à jamais ? Et si, d’un bout à l’autre du système solaire, tout pouvait basculer à nouveau ? 

Hey, hey ! On se retrouve aujourd’hui par ici pour une petite chronique d’un livre qui a beaucoup, beaucoup fait parler de lui à sa sortie ! Phobos tome 4 de Victor Dixen. Ce dernier tome de la saga martienne est sorti fin novembre en même temps qu’Après Nous de Myra Eljundir, je pense que tu n’as pas dû louper cette sortie, c’était un des livres les plus attendus de l’année 2017. Pour ma part je l’ai reçu de la part de la Collection R et je l’ai lu un bon quinze jours après sa sortie… je t’avoue que le fait de l’avoir vu un peu partout sur les réseaux sociaux et notamment sur bookstagram m’a un peu coupé dans mon élan, car je l’attendais depuis longtemps, mais j’ai laissé un peu retomber la hype avant. Après avoir mis quinze jours pour le lire, je vais donc te parler de ce dernier tome aujourd’hui. 😊

Pour une fois je ne vais pas essayer de te faire l’un de mes habituels résumés maison. (Ouf tu peux le dire😅) Tout simplement car je n’ai pas envie de te spoiler si tu n’as pas encore lu les tomes précédents et que tu passes par ici. Sache que toutes mes chroniques sont disponibles sur le blog, tu peux les retrouver en bas de cet article en cliquant sur la couverture du tome qui t’intéresse. 🙂

Seul les tendres sont vraiment forts

Bon parlons quand même un peu de ce dernier tome ! Je vais te le dire tout de suite, ce tome m’a déçu… j’ai vraiment pas bien accroché par rapport au précédent et j’ai été un peu déçue parfois, j’espérais autre chose malheureusement. J’avoue m’être ennuyée lors de certains passages, d’autres m’ont beaucoup plu, mais ça retombait comme un soufflet… pourtant je voulais y croire, je voulais connaître le fin de mot de l’histoire. Selon moi il n’y avait pas besoin de faire 650 pages pour tout ça. D’un côté cela te permet de voir l’avancée et l’évolution de tous les personnages, mais d’un autres c’est un peu trop long et ça devient lassant. Globalement, il y a eu des passages excellents et d’autres très lent, ce qui a un peu plombé ma lecture… ☹

Attention quand même, à côté de ça tu vas retrouver tous les éléments qui font que cette saga sort vraiment de l’ordinaire. Malgré le manque de rythme pour moi, j’ai trouvé que le livre se lisait assez vite et que l’écriture de Victor Dixen était bien fluide et très complète. Encore une fois l’auteur a construit son livre d’une certaine façon, assez originale, et qui a tout son sens vers la fin du livre. J’ai adoré les images ajoutées, les pages issus des réseaux sociaux etc… Dans le fond de cette histoire tu vas sentir que l’auteur essaye de faire passer un message sur l’avenir de notre chère vielle planète… c’est quelque chose de très bien et qui peut sans doute toucher et faire réfléchir de nombreux lecteurs.

Même si l’angoisse mène au bord de l’asphyxie, il est trop tôt pour respirer.

Je vais terminer cette chronique en te parlant de la fin de ce tome, qui, m’a un peu déçue et qui d’un autre côté me satisfait. La fin est trop précipitée, en 50 pages tout se débloque, tout s’arrange et pouf ! C’est terminé ! Je trouve ça dommage, j’aurais aimé justement en savoir plus… plutôt que d’avoir des passages assez lents, j’aurais bien aimé avoir plus de pages pour les événements qui se passent à la fin. Mais bon ! Si je fais abstraction de la forme, au niveau de l’histoire, je suis assez satisfaite de cette fin, je la trouve logique et très bien, dommage que l’on ait pas plus de détails ! 😮

Tu l’auras donc compris ce dernier tome n’est pas le meilleur pour moi et il est en demi-teinte. J’ai été déçue pendant une bonne partie de ce tome, mais c’est quand même avec un petit pincement au coeur que j’ai tourné la dernière page de ce livre. L’on peut dire l’on a bien voyagé avec Léonor et les autres pionniers ! 


Les autres chroniques de la fraise !

La Fraise

A propos de La Fraise

La Fraise ? Oui c'est moi. Passionnée par la lecture, la culture nippone, les séries TV et le monde vidéo-ludique... bref beaucoup de choses ! Qu'est-ce que tu fais encore là à lire cette bio ?! Fonce et découvre mon univers ! ;-)

2 avis sur “Phobos tome 4 de Victor Dixen

  1. Bon, tu me fais un peu peur là. Je l’ai prévu pour février, j’ai le temps de me mettre en conditions

    • Ahah désolée :-/ J’espère que tu aimeras plus que moi en tout cas ^^ Je croise les doigts pour toi :-***

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>